Skip to content

Qu'est ce que le CPF

Le compte personnel de formation est un droit à la formation continue. Il remplace le DIF qui permettait à tout actif d’épargner des heures. Celles-ci étaient utilisées par la suite pour la validation des acquis (VAE) ou suivre des formations qualifiantes, certifiantes ou diplômantes.

Le CPF permet aujourd’hui de cumuler, non plus des heures, mais des euros. Mais son fonctionnement reste identique. Il donne la possibilité à tous d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles au travers de formations gratuites intégralement financées par l’Etat. Les formations éligibles (RNCP) peuvent être effectuées en présentiel, mais également en ligne ou à distance (e-learning).

Pour mémoire, l’organisme de formation continue pour adultes choisi doit être agréé et certifié.

Le CPF (Compte Personnel de Formation) se substitue au DIF (Droit Individuel à la Formation) depuis le 1er janvier 2015. Ce dispositif permet à chaque actif de cumuler des droits et de bénéficier de formations professionnelles.

A qui s'adresse le CPF ?

Dans le secteur privé, les actifs pouvant bénéficiant du compte personnel de formation sont :

  • les salariés ou les personnes qui ont été salariées au cours des 6 dernières années ;
  • les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi ;
  • les indépendants salariés ou non salariés (TNS 😉
  • les conjoints collaborateurs.

Le compte personnel de formation est alimenté de manière automatique durant le premier trimestre de l’année suivant celle qui a été travaillée. Par exemple, un salarié travaillant en 2020 verra son CPF crédité avant mars 2021 pour l’ensemble des droits qu’il a acquis en 2020.

Le montant de ce crédit formation est de 500 euros par année de travail, et ce, que le bénéficiaire soit à temps plein ou à temps partiel. Au cas où la durée de travail sur l’année est inférieure à la moitié du temps légal, le crédit reporté au CPF est calculé au prorata.

Le plafond du CPF est de 5000 euros pour les salariés et les indépendants. Ainsi, une personne entrant dans la vie active en 2020 voit son compte crédité de 500 euros chaque année jusqu’en 2030. Au-delà, il est au plafond et ne cumule aucun droit supplémentaire. Il est donc dans l’intérêt de ce travailleur d’utiliser son crédit en suivant une formation gratuite auprès d’un organisme agréé.

L’alimentation du compte pour les salariés non qualifiés ainsi que pour les bénéficiaires de l’obligation d’emploi est un peu différente. Ceux-ci profitent en effet d’une majoration annuelle de 300 euros, soit 800 euros au total par an. Le plafond de leur compte personnel de formation est de 8000 euros.

Un droit personnel à la formation définitivement acquis

Le CPF est un droit personnel à la formation car seul son titulaire est décisionnaire de son utilisation. Ainsi, un salarié du privé qui veut acquérir de nouvelles compétences décide seul de la manière dont il utilise ce crédit formation. Son employeur ou tout autre organisme ne peut le lui imposer.

En outre, le solde du compte personnel de formation appartient à vie à son titulaire, c’est-à-dire depuis le premier jour travaillé jusqu’à son départ à la retraite. Les droits sont donc définitivement acquis, et ce, quel que soit le parcours professionnel, y compris en cas de changement d’employeur ou de perte d’emploi.